La lutte antigaspi aussi portée par le Conseil national de l’alimentation

Le 27 octobre, Guillaume Garot, député PS de la Mayenne, a été

Guillaume Garot
Guillaume Garot

nommé président du Conseil national de l’Alimentation. Le CNA dépend des ministères de l’Agriculture, de la Santé et de la Consommation.

Dans un communiqué, l’ancien ministre délégué à l’Agroalimentaire, annonce avoir accepté cette fonction — « bénévole » — « pour faire avancer des chantiers qui (lui) tiennent à cœur : la lutte contre le gaspillage alimentaire, la qualité de l’alimentation, l’information des consommateurs, la sécurité sanitaire des aliments ».

Un « parlement de l’alimentation » avec toute la chaîne alimentaire

Rassemblant 64 membres, le CNA est un organisme « consulté sur la définition de la politique de l’alimentation », rappelle le communiqué commun des ministères dont il dépend. Le CNA « émet des avis », ce « parlement de l’alimentation » est une instance complémentaire des instances scientifiques qui rendent aussi des avis sur l’alimentation.

Associations d’usagers ou de consommateurs, producteurs agricoles, transformateurs, artisans, distributeurs, restaurateurs, syndicats de salariés sont représentés via leurs associations ou fédérations nationales. Siègent aussi des représentants des ministères de tutuelle, et des membres de droits représentant l’Anses, l’Inra, l’Inserm, l’Ifremer, l’Ademe, l’Institut national de la Consommation, les maires, les départements et les régions de France.

Le CNA se réunit quatre fois par an en session pleinière mais travaille tout au long de l’année sur des sujets en rapport avec l’alimentation. En 2016, en plus du groupe permanent qui travaille sur la politique nutritionnelle, trois autres groupes ont travaillé sur les enjeux de la restauration collective en milieu scolaire,  l’alimentation en milieu hospitalier, et le bilan de la crise de l’ESB.

Nul doute que la lutte contre le gaspillage alimentaire va s’intensifier en étant aussi représentée au CNA par la présence de Guillaume Garot, mais aussi de la société civile. En effet, depuis la loi d’Avenir pour l’agriculture d’octobre 2014, le CNA est ouvert à de nouveaux participants. Ainsi France Nature environnement (FNE), le Comité interassassociatif sur la Santé (CISS), ou encore des acteurs de l’aide alimentaire ont fait leur entrée au CNA.

 

cna_2016

 

2 pensées sur “La lutte antigaspi aussi portée par le Conseil national de l’alimentation

  • 1 novembre 2016 à 19 h 13 min
    Permalink

    Merci de voir la lutte contre le gaspillage alimentaire etre un objectif du CNA avec la nomination de Guillaume Garot a sa présidence que je félicite . Je suis un acteur dans le cadre de la restauration hospitalière depuis mai 2013 et ça marche et j’en suis fier , quand on veut on peut .

    Répondre
    • 7 novembre 2016 à 22 h 20 min
      Permalink

      Merci pour votre commentaire. Bravo aussi à l’hôpital du Mans pour sa démarche solidaire et antigaspi. Je viendrai vous voir dès que possible pour en parler.

      Répondre

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com

This site is protected by WP-CopyRightPro